Mon conseil si vous devez choisir une entreprise d’aménagement de combles et de surélévation. Frédéric Langlois.

Ce que vous devez savoir

Si je devais donner des tuyaux à une personne qui ne connaît pas le métier pour choisir une entreprise de rehaussement ou d’augmentation de surfaces, voici ce que je lui conseillerais de vérifier :

 

  • La première chose à faire c’est de faire appel à un homme de l’art pour superviser les travaux. c’est une personne qui va concevoir le projet entier et doit être capable de mettre dans vos mains les calculs et les plans qui vont permettre d’organiser tout le chantier. S’il n’y a pas de plan, ne travaillez pas avec.

 

  • vérifiez qu’il y a un vrai bureau d’études pour effectuer les calculs et que ce bureau d’études travaille avec l’équipe technique.

 

  • vérifie que ce sont les chefs de chantiers, donc des hommes de l’art qui connaissent par coeur leur métier, qui font les suivis de commandes et qui commandent les matériaux.

 

  • Vous devez vérifier qu’il y a un plancher porteur créé conforme aux normes (150 kg par m2 créé). Ce point n’est pas souvent respecté et n’est pas noté sur les devis. Dans ce cas, ce type d’installation va tenir une dizaine d’années puis va sortir de la garantie décennale et les problèmes structurels commenceront. C’est donc à éviter.

 

  • La bonne façon de faire est d’avoir une note de calcul qui devra être expliquée pour que vous puissiez constater par vous-même que vous avez bien cette norme de 150 kg de résistance au mètre carré conforme aux normes.

 

  • Il y a souvent des plans commerciaux qui ne reflètent pas la réalité. Notamment au niveau des surfaces habitables créées. C’est la raison pour laquelle un minimum d’auto-formation est nécessaire pour bien comprendre le projet.

 

  • Vérifiez le taux de sinistralité des chantiers réalisés. Cela se fait en vérifiant les attestations des assurances. Tous les ans vous pouvez demander à n’importe quelle assurance le taux de sinistralité de l’entreprise que vous voulez faire travailler.

 

Il faut savoir que si l’on décide par exemple de faire des travaux sur des murs qui ne peuvent pas les supporter, le coût des travaux pour redresser la situation est supérieur au coût des travaux initiaux.

 

Le défaut de savoir calculer les travaux qui vont être réalisés c’est-à-dire de calculer les appuis, les résistances des matériaux, va créer obligatoirement un désordre dans le temps et nous devons régulièrement récupérer ce type de travaux après lesquels la maison commence à se fissurer gravement et ou encore quand “la baignoire passe dans la cuisine par le plafond”.

 

La sécurité au niveau des employés

  • La sécurité des ouvriers qui travaillent sur des chantiers existants est aussi un facteur important. Pour quelle raison ? Il incombe au maître-d’ouvrage de s’assurer que le maître-d’œuvre veille à la sécurité des employés.

 

  • Si ce n’est pas le cas, ne choisissez pas ce prestataire. Les couvreurs sont les plus exposés, viennent ensuite les charpentiers. C’est un mauvais indicateur en ce qui concerne le professionnalisme de l’entreprise et son éthique. C’est aussi le même soin que l’entreprise va généralement apporter à ses clients.

 

Quelqu’un qui n’y connaît rien peut se laisser berner par un aspect commercial attrayant qui cache en réalité une déficience technologique et technique voire structurelle au niveau de l’entreprise.

 

  • Vous devez vous assurer que l’entreprise qui vous fait un devis est dans la mesure de le réaliser avec le personnel adéquat. Vérifiez que c’est bien son

 

  • Ce qui compte dans tous travaux n’est pas ce qui est dit mais ce qui est écrit. Si vous voyez des dissonances entre le discours et ce qui est écrit sur le devis fuyez rapidement.

 

  • Beaucoup d’entreprises ne sachant pas calculer vont utiliser des matériaux avec un volume supérieur inutile pour compenser leur déficit en calcul. Le résultat va en être une disparition importante du volume habitable au niveau de la hauteur des pièces, un alourdissement des matériaux mis en oeuvre et donc un risque accru de problèmes à venir.

 

  • Vous devez vérifier la portance de l’existant, c’est-à-dire la capacité de l’existant à porter ce qui va être construit:

Les différentes sortes de bâtiments

  • les maisons Phénix ont une structure métallique
  • les maisons avec une structure bois sont différentes
  • les maisons vieilles de 300 ans ont une autre structure
  • les immeubles avec leur propre conception eux aussi sont différents
  • sur les maisons modernes : il faut savoir que dans le passé les maisons avaient une portée moindre que celle que les maisons modernes ont aujourd’hui. C’est important de vérifier les portées possibles. (La portée c’est la capacité des matériaux à supporter un poids entre deux appuis)

 

  • La chose à faire en parallèle est de s’auto-former succinctement mais clairement sur les mots techniques du métier. C’est très facile avec Internet actuellement. Vous éclaircissez tous les points techniques qui vous viennent à l’esprit.

 

  • Vous devez vous y intéresser, ce n’est pas seulement le problème de l’homme de l’art. Tout doit vous paraître clair et logique.

 

  • La deuxième chose qui me vient à l’esprit c’est “faites attention au gros œuvre”
    • Cela veut dire comprendre la structure porteuse de ce qui va être mis en place
    • Regardez les appuis de la surface créée.
    • La structure, si vous vous y intéressez doit être structurellement cohérente. Elle doit former un bloc afin de ne pas créer de désordre sur l’existant
    • Son poids doit être proportionné par rapport à la résistance de l’existant
    • La structure doit être la plus légère possible
      • Par exemple, une structure métallique et bois telle qu’on la produit actuellement rajoute entre 2 et 8 % du poids supporté par les fondations existantes : c’est une structure légère.

 

  • La troisième chose c’est : “faites attention à l’isolation”.
    • Vous allez vivre dans un endroit qui ne sera pas bien isolé si vous ne prenez pas vos précautions. L’espace peut vite devenir invivable en été comme en hiver et nécessiter un chauffage ou un climatisation importante.
    • Les règles de base de l’isolation sont
      • les matériaux adéquats qui répondent aux normes de la Réglementation Thermique actuelle : RT2012
      • La pose adéquate doit être réalisée en couches croisées pour éviter les ponts thermiques.
      • Il n’y a rien d’autre à faire.

 

  • Sans entrer dans les détails, les matériaux doivent répondre aux différents types de chaleur qui existent. Il est donc intéressant de travailler avec au moins deux types de matériaux différents.

 

 

Une bonne compréhension du chantier :

  • Allez voir des chantiers que l’homme de l’art a réalisé et posez lui 1000 questions jusqu’à ce que vous compreniez tout.
  • Vous devez pouvoir poser des questions aux clients qui ont fait appel à cette entreprise.

 

Déjà là, vous avez un champs de réflexion qui va vous donner une certaine aisance et une certaine compréhension qui vous évitera 80 % des écueils rencontrés lors de l’agrandissement de votre maison.

 

Bien sûr, c’est la personne la plus à même de comprendre le domaine technique dans la famille qui doit s’y coller mais cela vaut le coup. Ce n’est absolument pas infaisable.